Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jules

jules.jpg"Quant à la gestuelle des textos, elle crée dans les rues, les transports, les bureaux, une chorégraphie digitale de clones que je suis la seule à trouver grotesque.La ville est peuplée d’autistes qui parlent tout seuls sans se regarder.

"Quatrième de couverture: A trente ans, Alice recouvre la vue. Pour Jules, son chien guide , c'est une catastrophe. Et en plus on les sépare. Alors, il se raccroche à moi. En moins de vingt-quatre heures, ce labrador en déroute me fait perdre mon emploi,mon logement, tous mes repères. Il ne me reste plus qu'une obsession -la sienne : retrouver la jeune femme qui nous a brisé le cœur. Entre une miraculée de la chirurgie et un vendeur de macarons, une histoire de renaissance mutuelle et de passion volcanique orchestrée, avec l'énergie du désespoir, par le plus roublard des chiens d'aveugle.
J'ai surtout aimé ici l'histoire du chien Jules. Ses attitudes, ses aptitudes font de lui une personne à part entière, il est attachant et en plus , doué pour son travail, (c'est le meilleur), mais hélas, quand on a plus besoin de lui, se sentant inutile il fait une dépression. Heureusement la reconstruction est là et Jules reprend du poil de la bête. Sorti des aventures ce brave Jules le reste est bien décevant. je n'ai ressenti aucun intérêt particulier pour aucun autre protagoniste de l'histoire. D'ailleurs voilà un petit bout de temps que j'aie lu cette histoire , j'ai toujours le souvenir de l'histoire de Jules mais j'ai quasiment oublié tout ce qui tourne autour de lui.

Jules de Didier Van Cauwelaert - Albin Michel- 2015 - 277 pages.

Commentaires

  • La première citation est vraiment excellente! Dommage que le reste du livre ne le soit pas :(

    Nouvelle année, nouvelle déco, non? Je n'étais passée qu'une fois ou deux en 2017, mais... ce n'était pas comme ça il me semble. J'aime beaucoup ce nouveau look!

  • Je l'ai reçu. Il est dans ma PAL. Van Cau, je m'en méfie un peu. J'ai connu plusieurs déceptions avec lui...
    Bon dimanche.

  • Pauvre Jules ! C'est cruel de l'avoir séparé.
    Sinon, je ne vais pas noter pour l'instant ce titre, même si j'aime bien son auteur !

Écrire un commentaire

Optionnel