Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Morceaux choisis

Pour ce nouveau petit RDV du dimanche,  j'ai choisi deux passages de ma lecture 
. On la trouvait plutôt jolie de Michel Bussi.

— Rien de plus simple, gamin ! Les réfugiés sont les gentils, ils fuient la guerre dans leur pays, on doit avoir pitié d’eux, on a le devoir moral de les accueillir, la France est une terre d’asile !
Les migrants, eux, ce sont les méchants, ils veulent nous envahir, ils sont seulement pauvres, mais des pauvres, on en a déjà assez chez nous. Tu comprends ?
— Donc on laisse entrer les réfugiés mais pas les migrants ?
— Tut tut tut, pas si vite, mon garçon. Le devoir de la France est d’accueillir les réfugiés, mais la consigne est de ne pas les laisser entrer ! Du moins ceux qui n’ont pas de papiers, mais comme c’est assez rare que les dictateurs tamponnent leurs visas ou qu’ils trouvent une photocopieuse en état de marche dans les villes bombardées, ils doivent risquer leur peau pour passer illégalement.
Mais une fois qu’ils ont posé un pied chez nous, jackpot, ils sont sauvés.
— On ne peut plus les renvoyer chez eux ?
— En théorie. Mais ça dépend de leur pays. On les renvoie seulement s’ils viennent d’un POS, un pays d’origine sûr, c’est-à-dire qui ne les torturera pas quand ils descendront de l'avion.

et aussi ceci :

-T'as de ces questions gamin! Quand une bombe explose dans une poubelle, viens pas me demander pourquoi on poste un homme devant pendant une semaine , alors qu'il faudrait tomber sur le plus con des terroristes pour qu'il choisisse deux fois la même.
-Peut-être parce que si un terroriste débile le faisait, et qu'on avait pas surveillé la poubelle, ça paraîtrait comme la pire des incompétences ? C'est humain, patron. On préfère toujours être accusé de zèle plutôt que de laxisme. C'est l'ironie du principe de précaution. Plus notre folie imagine des risques absurdes et plus notre raison invente des normes pour qu'ils ne se produisent jamais.
-Salopard de petit génie, tu sais que je bloque sur cette histoire de poubelle depuis des années , et que tu viens de me l'expliquer comme si j'étais un gamin de CP?

                                           

Bon dimanche

            

Commentaires

  • Bonne lecture!

  • Merci Marion.

Écrire un commentaire

Optionnel